Wing'z 5

Dijon, Le poste de la Police Municipale attaqué

manifestation contre la pmLe 1er novembre à DIJON le poste de police municipale a été attaqué par des pseudos manifestants qui voulaient tout simplement « casser du flic ».

L'histoire pourrait s'arrêter là mais des faits similaires, déjà grâves, avaient été perpétrés le 6 septembre, lors d'une précédente manifestation.

La police municipale de DIJON semble belle et bien être la cible de groupuscules dijonnais et d'individus sans scrupules qui s'attaquent à des agents dont la sécurité n'est plus assurée à ce jour.

Les casseurs ont incendié un mannequin à l'effigie d'un policier devant le poste. Ils ont ensuite noirci la façade du poste et enfin ont endommagé un véhicule de police municipale sérigraphié dans la cour du bâtiment.

De nombreux tags, menaçant de mort les policiers, ont été retrouvés sur les murs de l'enceinte du poste de PM.

Mais la sécurité des agents de la PM de DIJON a aussi été mise à mal ces jours derniers, par des bandes de jeunes gens prêts à en découdre sur la fête foraine de la ville qui a lieu en ce moment autour de la foire internationale.

Les agents ont été obligés d'utiliser leurs bombes lacrymogènes de grosse capacité afin de s'extirper d'une situation délicate, car ils ont été pris à parti par une bande alors qu'ils effectuaient une patrouille à deux collègues sur la fête.

Aujourd'hui, le référent dijonnais du FSPC CFDT a interpellé le tout nouveau directeur de la tranquillité publique ainsi que les deux chefs de service afin de signifier la crainte voire la peur pour certains de retourner sur le terrain sans les moyens nécessaires et suffisants pour garantir leur sécurité.

La CFDT exige la sécurité pour ces agents et préconise plusieurs dispositifs.
A savoir:

  • La dotation d'un gilet de protection
  • La dotation d'un PIE (pistolet à impulsion électrique)
  • Le retour de l'entrainement régulier au GTPI
  • Le doublement des effectifs sur la fête foraine.

Le MAIRE de la commune à été interpellé également pour qu'une réunion de crise soit activée et que des réponses positives soient données aux agents.

Un conflit sans précédent est inévitable en cas de réponse négative sur les points énoncés.
La CFDT dans tous ces dossiers s'attache au dialogue et préconise de mettre en adéquation les moyens face aux risques.

AFFAIRE A SUIVRE...

Accès Adhérents