Wing'z 3

Déclaration liminaire au CT du 12 novembre 2014

Retrouvez ici la déclaration de notre section CFDT de Chenôve au Comité Technique du 12 novembre 2014


Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,
Quand nous avions prononcé en septembre dernier notre propos liminaire, nous avions oublié que dorénavant il fallait pour nos collectivités comptent sur le calendrier des intercommunalités auxquelles désormais leur sort était inéluctablement lié.

Aussi en lien avec les obligations du calendrier du Grand Dijon future C U D, cette session de notre CT de novembre sera en définitive la dernière de l'année 2014 et donc la dernière de notre mandat d'élus CFDT INTERCO pour la Ville de Chenôve .
Pour autant, ce que nous allons déclarer ce jour sera comme un écho de ce que nous avions déclaré précédemment,
Nous réitérons nos remerciements les plus respectueux et les plus chaleureux à l'égard des collègues qui nous ont donné leur voix et donc fait confiance en décembre 2008 lors des dernières élections professionnelles. Et nous réitérons nos engagements, que nous nous efforcerons de mener à bien, si nous sommes à nouveau élus, dans autant de domaine que celui de l'amélioration du pouvoir d'achat (CRA, primes, RI...), celui de la santé au travail, celui de l'attribution d'une action sociale réellement adaptée et modernisée ; nous poursuivrons dans la voie d'actions sur le terrain, à l'écoute des aspirations de chacune et chacun, en exigeant le principe d'un travail en amont avec les autorités, aboutissant à la création de groupes de négociation et à la signature d'accords.

Or, depuis 2008, 6 ans se sont écoulés, 6 années au cours desquelles nous avons pu, avec la municipalité, sans déroger à nos principes de respect des personnes, des fonctions, de la philosophie de la CFDT (humanisme, a-politisme, émancipation des individus, laïcité, progressisme, négociation), de respect total des bases du dialogue social, nous avons pu travailler à l'amélioration des conditions de travail sous toutes ses formes des fonctionnaires de la Ville de Chenôve.

Mais, il nous a semblé que depuis et pendant quelques semaines, un certain malaise se soit fait jour sous l'horizon de ce dialogue social à Chenôve.
Des propos certainement déformés puisque malveillants, des tentatives dérisoires pour mettre à mal le travail des représentants du personnel, des élus CFDT, une sorte de CFDT Bashing ont jaillis ça et là pour aussitôt disparaître.Tout ceci n'a pas laissé de nous surprendre comme on peut l'être de la survenue d'un fait incongru ; et puis une sorte de sentiment d'amertume face à l'aspect effectivement vain du procédé, qui dérogeait en tout cas avec la philosophie humaniste et attentive de la Ville de Chenôve. Il s'agit en l'espèce de la conséquence d'un malentendu sur le rôle exact des partenaires sociaux que sont les élus CFDT, seuls représentants syndicaux qui ont le courage de travailler depuis bien plus longtemps que 6 ans, au sein des instances représentatives à Chenôve et au seul service des agents de la collectivité.

Car les questions essentielles qui sont soulevées sont les suivantes : quelle est la nature exacte du dialogue social qui est souhaité dans notre commune ? Comment va s'appliquer la nouvelle loi sur la représentativité au lendemain des élections du 4 décembre prochain dans l'enceinte des nouvelles instances ?

A l'heure où les difficultés de toutes natures, financières au premier chef, s'accumulent sur les collectivités territoriales, sur leurs employé(e)s directement visé(e)s ; au moment historique s'il en a jamais été depuis longtemps où ces dites collectivités vont changer de nature et où les fonctionnaires qui en sont les acteurs principaux, vont eux aussi être impactés qui dans leurs missions, qui dans leurs statuts, l'heure n'est pas à jouer puérilement à montrer ses muscles mais bien plutôt à trouver les moyens les mieux à même de passer à cette phase de transformation, en ayant pour objectif majeur, encore une fois l'intérêt des collègues de la Ville.

Enfin, ici ou là se profilent des restructurations de services ou de directions ; si nous ne sommes pas, quand il est nécessaire de le faire, opposés à ces aménagements, nous réitérons avec force notre demande d'être partie prenante dans ces mesures qui exigent d'être anticipées, travaillées en amont, qui doivent faire l'objet de concertations avec toutes les parties en cause.

Dans trois semaines, la CFDT présentera 3 listes aux élections professionnelles : une au Comité Technique, deux aux Commissions administratives paritaires B et C. Merci aux collègues de voter pour elles afin que nous puissions continuer à les représenter de façon constructive et peser sur les décisions, en toute transparence et dans l'intérêt général,

Merci de votre attention

E LEDUC
secrétaire de section CFDT-INTERCO Chenôve

Accès Adhérents