Elections pro logo

Déclaration liminaire au CT du 9 septembre 2014

Le dernier Comité Technique de la ville de Chenôve s'est tenu le 9 septembre dernier. Ce fut l'occasion, pour notre section, de présenter la déclaration liminaire ci-dessous;


Monsieur le président, Mesdames, Messieurs,

Cette session du Comité technique sera certainement la dernière de l'année et la dernière du mandat que les collègues de la Ville de Chenôve nous ont permis d'exercer il y a 6 ans en votant pour notre liste CFDT.

A la veille d'élections professionnelles essentielles pour notre FPT et notre collectivité, qui se tiendront le 4 décembre prochain, élections qui vont décider de la nature du dialogue social à Chenôve pour les quatre années à venir, nous tenons à réaffirmer que notre bilan est positif et réel, notre implication n'ayant pas dévié des voies que nous avions tracées dans notre profession de foi de novembre 2008 .

D'abord, la méthode de travail que nous avons employée et notre constant souci du dialogue avec les autorités, les services ; notre préoccupation majeure de consulter systématiquement les collègues sur le terrain, tout ceci ne peut être contesté, Et dans le domaine de l'augmentation du pouvoir d'achat (augmentation du CRA, fin du jour de carence dès avril 2013), de l'amélioration du régime indemnitaire (revalorisation des celui des catégories les plus mal loties), de la résorption de l'emploi précaire, de l'amélioration des conditions de travail, de la santé au travail dans toutes ses acceptions, de la demande d'une action sociale largement réévaluée, étoffée et modernisée en lien avec les besoins et souhaits réels des agents, dans celui de la formation, de l'amélioration du statut, nous n'avons pas en 6 ans, ni manqué d'énergie ni manqué de persévérance.

Ensuite, nos objectifs primordiaux : être des interlocuteurs à part entière, des « vigies », des relais entre l'administration de la Ville, les élus et les collègues fonctionnaires, nous ont amenés à prendre des positions, des décisions, à défendre des dossiers y compris individuels avec pugnacité, conformément à nos convictions et toujours avec clairvoyance, dans le souci de l'intérêt des personnels concernés et des services publics,

C'est pourquoi, à l'heure où de vastes transformations vont modifier l'organisation de ces services publics en France et vont à notre échelle locale engendrer des changements d'importance dans les services de la Ville (avec notamment la poursuite de la transformation territoriale et administrative du Grand Dijon en D U), notre place au cœur des discussions, du travail, des négociations à ces égards est à considérer avec d'autant plus d'acuité que la loi sur la modernisation du dialogue social nous donne des possibilités d'actions considérablement élargie tout comme des pouvoirs nettement plus élargis,

La CFDT est intrinsèquement favorable au processus de modernisation administratif français ; mais elle refuse foncièrement cependant que cette modernisation se fasse sans qu'i y ait eu au préalable négociationsavec les représentants syndicaux élus du personnel, surtout s'il est question à plus ou moins longue échéance, de transfert de personnel ; de la même manière, la CFDT revendique que l'information et la concertation avec les personnels tout au long du processus soient l'armature de cette évolution organisationnelle décidée,

Par ailleurs, ces questions suscitent malaise, interrogations de plus en plus aigus parmi les collègues directement concernés, Il est nécessaire d'entendre ces appels.

Parallèlement, nous demandons à ce qu'une attention particulière soit portée sur les ervices qui éprouvent à l'heure actuelle des difficultés de quelque nature qu'elles soient.

De notre côté nous apportons systématiquement notre concours pour trouver des solutions proportionnées et sereines à ces difficultés évoquées.

Mais pour nous, prêter attentionà ces situations, y apporter des réponses adéquates, écouter les agents en souffrance, c'est assurer leur tranquilité, leur bien-être au travail, éléments indispensables pour un service public de qualité, comme la Ville de Chenôve l'a toujours défendu et pour laquelle nous nous sommes constamment, à la CFDT,battus et impliqués.

La prochaine mandature que nous aurons à exercer si les collègues de la Ville nous font à nouveau confiance, s'inscrira dans le souhait permanent de travailler systématiquement en amont, par le biais de groupes de travail, de négociation, pour aboutir à la signature d'accords clairs, argumentés, mettant sur le papier les mesures les mieux à même d'améliorer le sort des fonctionnaires de Chenôve.

C'est là, alors, que nous verrons s'exercer un dialogue social toujours poursuivi cordialement à Chenôve, mais qui aura trouvé au regard des textes nouveaux sur la question, une dimension, une nature qui conviendront mieux à la méthode de travail que nous voulons voir appliquée dans note commune.

C'est un beau projet et un beau défi qui nous invitent à persévérer dans notre implication quotidienne au service de chacune et chacun des employés de Chenôve,

Merci de votre attention

E LEDUC
secrétaire de section

Accès Adhérents