Wing'z 6

Une heure mensuelle d'information bien suivie

Environ 40 agents se sont déplacés !!

Nous avons reparlé des évaluations :

  • bilan et conséquences :

      Même si globalement elles se sont bien passées, il a fallu attendre le retour à signer par l'agent plus de six mois ; les dossiers étant bloqués au niveau de la direction générale. C'est seulement après le retour du compte-rendu d'évaluation que l'agent peut faire une demande révision et non pas à partir du document préparatoire d'évaluation.

      Les conséquences pour les avancements d'échelon sont importantes ; c'est à partir de ces évaluations, et suivant les quotas définis par le maire, que les chefs de service doivent indiquer si l'agent avance à la cadence maxi, mini ou intermédiaire ; nous avons découvert qu'il doit y avoir répartition à peu près égale entre ces trois catégories ; c'est une situation nouvelle, plus pénalisante en matière de progression de carrière donc de rémunération !

     Nous avons proposé que des critères soient établis pour guider le choix des chefs de service : que soient fixés des objectifs à réaliser dans l'année au cours de l'évaluation : si les objectifs sont tous atteints, l'agent avance à la cadence mini ; si les objectifs sont partiellement atteints, cadence intermédiaire ; pas du tous atteints cadence maxi ; ces critères n'ont pas été acceptés en CAP C car ils ne tiennent pas compte du budget et de l'enveloppe réservée au personnel.

  • Protection sociale :

      Compte tenu des avancées obtenues (conditions équivalentes au contrat de groupe pour la protection santé et aide revalorisée pour la protection prévention avec une équivalence au contrat précédent) nous validons les progrès réalisés même si nous faisons remarquer que les retraités sont désormais exclus de ce dispositif.

  • Action sociale :

      Nous sommes au point mort, et rien ne bougera vraisemblablement avant les élections municipales ; nous sommes prêts à remettre le dossier à l'ordre du jour dès que possible ; la ville n'est toujours pas en règle avec la loi sur l'action sociale.

  • Les risques psychosociaux :

      Suite au CHSCT du mois de Juillet, nous avons travaillé sur ce gros dossier à mettre en route : la section Interco CFDT, l'assistante de prévention et la médecine du travail, nous préparons un accord d'engagement pour la collectivité, une information aux agents et un dispositif d'écoute et d'aide aux agents en difficulté : le mal-être au travail étant facteur de graves risques pour la santé physique et mentale de l'agent.

  • Retour d'une interrogation sur le secret médical lors d'un arrêt maladie :

     Nous avons exigé que soit modifiée la procédure en cas d'arrêt maladie : pour les agents titulaires, il n'est désormais demandé que le volet N° 2 réservé à l'employeur, le volet N°1 ou figure la raison de l'arrêt est gardé par l'agent et n'est envoyé à aucun organisme. (voir la procédure sur l'intranet de la ville)

ATTENTION les élections municipales perturbent tout le travail initié par la section en matière de dialogue social, les dossiers sont reportés, les élus ne veulent pas engager la prochaine équipe municipale ; nous ne baissons pas les bras, les dossiers continuent de se construire et nous sollicitons en permanence le Directeur Général et la DRH.

Accès Adhérents