Wing'z 1

Intervention CFDT à la CAP du 25 juin 2013

Voici l'intervention des représentants de la section CFDT Ville de Beaune  à la CAP C du 25 Juin 2013,

 

Mesdames et messieurs les élus de la CAP C ,

Avant de commencer nos débats, je voudrais resituer ceux-ci dans le contexte national et vous décrire ce que, nous, élus du personnel, ressentons des nouvelles dispositions mises en place avec la disparition de la notation et l'installation de l'évaluation expérimentée cette année :

- Nous sommes dans un contexte économique difficile : beaucoup de dépenses inutiles et de gratifications au plus haut de l'état portent l'opprobre sur la fonction publique en général ; les dépenses publiques sont désignées comme responsables avec en premier les dépenses de personnel ce qui alourdi considérablement la dette, nous dit-on.

  • Or nous constatons que le point d'indice, base de calcul de nos rémunérations est gelé depuis 4 ans et le sera aussi en 2014 mais le coût de la vie augmente.
  • La moyenne des rémunérations dans la fonction publique territoriale est très inférieure aux autres fonctions publiques, mais nous sommes toujours vus comme des privilégiés.
  • A Beaune, les agents malades ont un système de pénalisation très contraignant mais à cela a été rajoutée une journée de carence.
  • Cette année avec la réforme de l'évaluation qui vise à améliorer les relations entre les agents et leurs responsables, l'introduction de la variation du changement d'échelon en fonction de la manière de servir vient aggraver considérablement pour beaucoup d'agents leur situation financière :

Alors que précédemment seuls quelques agents passaient à la cadence maxi, aujourd'hui la règle adoptée fait que le bon agent est pénalisé lors de son passage d'échelon à la cadence intermédiaire d'une moyenne de 25 €/mois et cela tout le reste de sa carrière : cela revient à lui baisser de 2% sa rémunération alors qu'elle ne suit déjà pas l'inflation, c'est la récompense du bon agent. Seule l'excellence n'est pas pénalisée financièrement.

  • Messieurs les élus, je peux vous assurer que beaucoup d'agents s'interrogent sur l'avenir de leur profession, la démotivation les guette et l'envie de servir est mise à mal. Les relations hiérarchiques sont de plus en plus difficiles, le travail de plus en plus dévalorisé.

Je vous invite à répercuter auprès de notre Député-Maire ce ressenti et à rechercher avec lui à redonner de l'espoir à ses agents bien souvent mis à mal par l'opinion publique. La rigueur budgétaire doit s'exprimer dans tous les domaines mais son incidence sur nos rémunérations est de plus en plus difficile à supporter.

Merci d'en tenir compte dans nos débats à venir.

Les représentants de la CFDT élus en CAP C
Denise Morin, secrétaire de section

Accès Adhérents