Wing'z 2

Lettre ouverte au Président du COSI de Beaune

"Non, nous n'étions pas présents à l'Assemblée Générale de l'Amicale !! Merci pour l'invitation.

Facile de dénigrer, de vociférer contre le syndicat.

Lors de l'assemblée générale du COSI, les permanents du syndicat Interco CFDT ont été mis en cause.

Il semble qu'il soit nécessaire de repréciser notre position et le sens du travail que nous avons lancé dans notre négociation avec nos deux collectivités :

La section C.F.D.T a toujours soutenu le travail effectué par l'amicale et remercié tous les bénévoles pour leur dynamisme et leur volonté de créer du lien social. Encore merci.

Statutairement, l'action sociale ne relève pas de l'amicale mais de la collectivité territoriale et de sa volonté de permettre aux agents de bénéficier d'une aide à traverser les différentes étapes de la vie, d'un soutien financier dans les moments difficiles.

Il est important de dissocier le rôle de chacun :

L'amicale doit instaurer et maintenir le lien social entre les agents.

Le syndicat a pour mission de garantir et de négocier les droits statutaires des agents en matière sociale.

Nous avons reçu en priorité le Président du C.O.S.I afin de lui faire part de notre démarche, de notre volonté d'équité pour les agents. Nous avons pu lui expliquer le bien fondé de nos revendications ainsi que le rétro-planning de négociation.

L'action sociale est insuffisante et inéquitable à la Ville de Beaune. Depuis deux ans, le dossier est sur la table et prend la poussière.

Insuffisante : quand les autres collectivités financent au minimum à hauteur de 1% de la masse salariale, la ville de Beaune est très éloignée de ce pourcentage.

Inéquitable : contrairement aux autres collectivités la majeure partie de l'action sociale nécessite l'adhésion au C.O.S.I

Comment expliquer qu'un agent qui a travaillé vingt ans pour la collectivité reçoive un chèque d'une valeur supérieure parce qu'il cotise à l'amicale, et un autre n'étant pas adhérent ne perçoive que la moitié ? Le travail de 20 ans n'a-t-il pas la même valeur ?

Comment expliquer l'accès gratuit aux prestations sociales dans de nombreuses collectivités qui nous entourent ?

L'action sociale à la ville de Beaune est proche du minimum requis par la loi : Subvention pour séjour d'enfant et prestation pour enfant handicapé qui représentent une aide pour 23 bénéficiaires pour les séjours enfants et 2 bénéficiaires pour la prestation enfant handicapé ? Nous sommes 320 agents.

Comment expliquer que la collectivité participait à la protection santé à hauteur de 10.67€ et sans revalorisation pendant 20 ans alors que la mutuelle augmente sans cesse ?

Notre enquête démontre que beaucoup d'agents attendent des changements : 60.98% veulent les chèques déjeuners et 37.80% les chèques vacances. Cette enquête impose un changement d'orientation des prestations d'actions sociales à la Ville de Beaune, c'est de la responsabilité de notre municipalité.

Ne pourrait-on pas ouvrir des prestations correspondantes aux besoins de tous ? Ne serait-ce pas le moyen de souffler un peu ? De modérer les effets de la crise et du blocage des salaires de la fonction publique ?

La collectivité se targue d'avoir réalisé des économies substantielles de quelques 4 millions d'euros, investissement et fonctionnement confondus, n'est-ce pas le résultat du travail accompli par les agents pour ce qui concerne le fonctionnement ?

La fête des mères et l'arbre de Noël ont vu subitement son montant s'édulcorer. Comment le C.O.S.I explique –t-il cette mesure ? Serait-il sous la férule de la collectivité ? Est-ce le résultat d'une pression (amicale) de la collectivité ?

L'amicale doit perdurer avec les moyens nécessaires à son fonctionnement pour les compétences dont elle a la charge et non pour celles qui ne sont pas les siennes. Si la collectivité délègue, qu'elle en donne les moyens !

Stop, arrêtons là : séparer pour mieux régner, ne jouons pas le jeu !!

L'amicale et le syndicat ont le devoir de tout mettre en œuvre pour le mieux être des agents. Nous en appelons au bon sens."

La secrétaire de Section

Denise MORIN

 

Accès Adhérents