Wing'z 7

Information CHS de Mai 2012

Risques radioélectriques :

En début de séance, une réponse est apportée par la collectivité à notre question du précédent CHS par la distribution d'un dépliant « téléphone sans fil, comment réduire notre exposition ». Une étude est engagée pour vérifier les risques internes et externes pour les agents du siège.

Cette fois, deux médecins de prévention étaient présents ainsi que l'inspecteur Santé et sécurité du Rectorat.

Le point de vue de l'Inspecteur était très intéressant. Il confirme que la décentralisation (transfert des agents des lycées à la région) n'a pas défini clairement les relations entre le proviseur, le CHS de l'établissement, les assistants de prévention des lycées d'une part, et le CHS de la région, d'autre part.
Il relève le retard considérable du rectorat en matière de santé au travail, et souligne les réels progrès depuis quelques années dans les lycées. Il rappelle que les risques les plus importants et les plus lourds en terme de conséquences sur la santé des agents sont les risques chimiques et les risques psychosociaux et salue la mise en place de la cellule de prévention des RPS de la région.

Médecine de prévention :

Les bilans sont très inégaux selon les départements, quand ils existent. Nous connaissons la pénurie catastrophique de médecins de prévention et les difficultés pour organiser le suivi médical des agents.
Les médecins présents font part de leur expérience dans le suivi des agents de la région depuis quelques mois.

Nos questions (cf le document ci-joint) :

  • 1. Le document unique (évaluation des risques) pour les agents du siège sera travaillé courant 2012 selon les modalités prévues lors du CHS de mai 2010. Nous demandons à nouveau que la collectivité sollicite les proviseurs pour avoir les éléments de leur propre document unique concernant les collègues des lycées.
  • 2. La cellule de prévention des RPS est programmée en juillet prochain.
  • 3. Organisation et structuration des services de la collectivité : La collectivité déclare que ces réorganisations ne sont pas mises en œuvre pour résoudre des problèmes de souffrance au travail.
  • 4. Réponse non satisfaisante sur le suivi du handicap dans la collectivité.
  • 5. Les courriers administratifs concernant la gestion des congés maladie, longue maladie commission de réforme et autre nous semblent manquer de pédagogie et d'humanité. La collectivité craint les risques contentieux si la teneur de ces courriers est modifiée.
Accès Adhérents