Wing'z 3

informations CHS de Mai 2011

L'heure est grave! La médecine de prévention est malade...... et notre collectivité n'est pas épargnée.

Si la région a su se doter de certains outils pour assurer la santé au travail et prévenir les risques psycho sociaux, comme:

  • le renforcement du service prévention avec notamment le recrutement de notre assistante sociale,
  • la mise en place du numéro vert pour obtenir l'écoute de professionnels de santé
  • la mise en place de la cellule de prévention des risques psycho sociaux (cf. la brochure mise en ligne et distribuée à tous les agents).

Ceux-ci restent insuffisants.

En effet qu'en est-il du premier dispositif imposé par la loi : la médecine de prévention ?

Après la fin des conventions avec les centres de gestion (décembre 2010), la collectivité a signé d'autres accords avec les organismes de santé au travail pour les départements 21 et 71. Les agents travaillant dans ces départements sont assurés (en principe) de bénéficier de visite par des médecins du travail.
Pour ce qui est des deux autres départements (58 et 89, les choses ne sont pas encore réglées : négociations de conventions en cours, prestations limitées (consultations intermédiaires assurées par des infirmières...) prospections en cours.....

La collectivité est garante de la santé au travail de ses agents. Les médecins du travail (en plus du suivi individuel des agents) dans leur rapport annuel donnent un éclairage sur la situation collective de la santé au travail de tel ou tel secteur de la collectivité. Cet éclairage, malheureusement, peut révéler ou confirmer des situations préoccupantes, voire graves que les organisations syndicales ont souvent déjà signalées.

Notre organisation demande fermement que tous les moyens soient mis en œuvre pour que :
à court terme chaque agent bénéficie des visites médicales règlementaires et que des médecins du travail assurent la prévention de la santé au travail de tous. Cela peut passer par des recrutements directs par contrat, et ou partagés avec d'autres collectivités.
à long terme, nos élus travaillent avec les ministères concernés et leurs homologues pour que la réforme de la médecine de prévention, en cours, tienne compte de la situation dramatique des effectifs, de la formation, de la rémunération et des postes de médecins de prévention sur tout le territoire français.

Accès Adhérents