Wing'z 2

4e marche des fiertés le 28 mai 2016

LGBT 2016

La CFDT est partenaire de la manifestation organisée par la LGBT.

Ainsi la CFDT réaffirme une nouvelle fois son engagement dans la lutte contre l'homophobie, la transphobie et toutes formes de discriminations liées à l'orientation sexuelle ou l'identité de genre. L'accès à l'emploi, l'évolution professionnelle et l'égalité des droits entre les salariés sont autant de priorités à défendre dans les entreprises.

Nous vous invitons à nous rejoindre dans le cortège CFDT

Samedi 28 mai 2016 à 14 h 30 Place Wilson à DIJON

 

Le mot d'ordre de la marche des fierté 2016 par le Président de l'association "CIGaLes"

"En 2015, en France, l'égalité des droits n'est pas encore une réalité, tant sur le plan juridique que social. Au quotidien, les personnes LGBT sont toujours soumises à des comportements honteux, à base de discriminations, d'insultes, de harcèlement et de violences non réprimées : l'État français n'a toujours pas pris conscience de l'ampleur de cette situation, remettant aux calendes grecques une véritable politique nationale de lutte contre les LGBTphobies, ambitieuse et efficace !

Cette année la 4ème édition de la marche des fiertés de Dijon offre une visibilité toute particulière aux personnes transgenres et non-binaires dans le cadre de l'égalité des droits pour toutes et tous.

Marginalisées pendant trop longtemps – au sein même de la communauté LGBT, les personnes transgenres et non-binaires rencontrent des difficultés inouïes lorsqu'elles choisissent de débuter une transition. Elles sont en effet confrontées à l'ignorance d'une société qui tend à vouloir masquer la réalité de leur existence et à leur appliquer des lois éminemment transphobes, notamment en ce qui concerne leur changement de genre à l'état civil.

Du fait d'un cruel manque de courage politique, pas de procréation médicalement assistée (PMA) pour les lesbiennes, pas d'égalité face à la filiation entre tous les couples de même sexe et les couples hétérosexuels. Pire encore, concernant les personnes transgenres toujours soumises à une obligation de stérilisation par les tribunaux pour avoir des papiers d'identité conformes à leur genre. Le gouvernement refuse de leur accorder l'égalité des droits et le changement d'état civil libre et gratuit en mairie.

« La loi actuelle est transphobe et extrêmement discriminatoire »

Pour oser espérer recevoir une réponse favorable à son changement d'état civil, il est nécessaire de « suivre un traitement hormonal ayant pour effet une transformation physique ou physiologique définitive (...) sans exiger pour autant l'ablation des organes génitaux ». L'Etat français exige donc que les personnes transgenres subissent une castration chimique. Oui, la justice française leurs impose exactement le même traitement qu'à un criminel condamné pour viol par exemple. De surcroît, la circulaire de 2010 précise que le juge est habilité à demander des expertises médicales « si les éléments fournis révèlent un doute sérieux du transexualisme ». Un magistrat connaîtrait donc mieux que les personnes transgenres elles-mêmes des éléments relevant de leur intimité la plus profonde.

« Nous réclamons le changement d'état civil libre et gratuit pour les personnes transgenres et non-binaires »

Les personnes transgenres et non-binaires doivent avoir la possibilité d'effectuer ces démarches administratives gratuitement et librement, sur simple présentation de leur requête auprès d'un officier de l'état civil, sans même qu'on ne leurs demande une quelconque expertise médicale. En outre, quiconque présentant des papiers d'identité contraire à son apparence physique est confronté à une multitude de problèmes au quotidien: impossibilité de trouver un emploi, obligation de se justifier lors d'un contrôle d'identité, propos transphobes ; autant de difficultés qui constituent un véritable traumatisme psychologique pour les personnes concernées.

« Le 28 mai 2016, à 14h30 place Wilson »

CIGaLes, les associations LGBT de Bourgogne et de Franche-Comté, les associations et organisations du mouvement social signataires réaffirment leur détermination à combattre les idées réactionnaires et anti égalité, portées par les mouvements conservateurs et par l'extrême droite.

Elles appellent les citoyens et les citoyennes à participer massivement à la quatrième édition de la Marche des Fiertés LGBT de DIJON, le 28 mai 2016, à 14h30 place Wilson."

Alexandre SIMARD

Président de l'association CIGaLes

Télécharger le tract ici...pdfmot_dordre_marche_2016.pdf

Accès Adhérents