CFDT 1er

Avant projet de Loi El Khomri: La CFDT ne lâchera rien durant la négociation

L'avant projet de Loi de la ministre Myriam El Khomri, qui doit mettre sur les rails la réforme du code du travail et le compte personnel d'activité, a mis le feu aux poudres. En cause, les trop nombreuses concessions aux revendications patronales...

Initialement prévue le 9 mars, la présentation du projet de loi travail en Conseil des ministres est reportée au 24 mars, le temps d'engager une concertation avec les partenaires sociaux. La CFDT saisira l'occasion de tout faire pour améliorer un texte "trop déséquilibré".

La CFDT semble avoir été entendue. Toute la semaine dernière, par les voix de Véronique Descacq et Laurent Berger, elle n'a cessé d'expliquer à quel point l'avant-projet de loi El Khomri était « très déséquilibré » au détriment des salariés et qu'il n'était « pas acceptable en l'état ».

Le 28 février, sur France 5, le secrétaire général de la CFDT s'est fait encore plus précis et pressant en assurant qu'« il ne [fallait] pas présenter ce texte en Conseil des ministres [le 9 mars] » mais « repartir sur une concertation ». Et Laurent Berger d'enfoncer le clou : « Il faut que le gouvernement accepte de repartir à la discussion avec les organisations syndicales et patronales, en tête-à-tête, sans doute, mais aussi de façon multilatérale avec tous les acteurs pour qu'on revienne à un équilibre » – allant jusqu'à mettre la pression : « Si ce texte devait rester en l'état, la CFDT se mobiliserait contre un certain nombre de ses mesures. »

 

Accès Adhérents