Wing'z 5

Congrès de Marseille: Intervention de notre syndicat sur le rapport d'activité

Lm intervention interco 21"Nos syndicats de la Fonction Publique doivent trouver leur place dans l'interpro, les UD et les URI"

Mardi 3 juin, le Congrès de Marseille bat son plein et après la présentation du rapport d'activité par Laurent BERGER, Secrétaire Général de la CFDT, la place est laissée aux interventions des syndicats.

Lionel MORI, Secrétaire Général de notre syndicat, est monté en tribune afin de présenter celle d'Interco Côte d'Or qui portait sur trois points:

  • L'apolitisme de la CFDT;
  • La place de la Fonction Publique dans l'es UD et les URI;
  • Les réformes territoriales.

Notre Syndicat a rappelé que, même si nous n'avons pas à rougir du positionnement de la CFDT (notamment  en faveur des récentes réformes), il nous faut être vigilant quant à l'image que l'on peut renvoyer auprès des agents et qui nous font part de leurs craintes voire de leurs méfiances envers un "syndicalisme plutôt complaisant" vis à vis de la politique menée par l'actuel gourvernement. Par ailleurs, notre syndicat a questionné la Confédération quant à l'instauration d'un "devoir de réserve" des militants secrétaires de sections syndicales ou de Syndicats lorsque ceux-ci appartiennent à un comité de soutien ou à un parti politique.

Le second point de l'intervention de notre syndicat a rappelé le manque d'implication des structures interpro (UD et URI) en faveur de notre champ de compétences. Une carence qui se traduit notamment par des formations inadaptées à nos instances représentatives ou encore en matière de soutien juridique propre  au service public. La concertation se doit d'exister à tous les niveaux, sans instaurer une relation "employés/patron" et dans le respect de la confrontations d'idées. Les enjeux des élections professionnelles dans la Fonction Publique doivent mobiliser les énergies de toutes les structures de notre organisation.

Enfin, concernant la réforme des territoires, Lionel MORI a rappelé que l'inquiétude est grande chez les agents de la Fonction publique et qu'il est essentiel que nous, CFDT, veillions à son application et que nous soyons les garants de sa réussite sur le terrain et dans nos administrations. La réflexion doit s'engager aujourd'hui dans nos fédérations, nos URI et nos UD. Nous devons être sans concession et défendre coûte que coûte un service public de qualité, en faisant de l'agent public, l'Humain, l'élément essentiel de cette réforme. 

Vous pouvez retrouver l'intégralité de cette intervention ci-dessous:

 

 

Accès Adhérents