Illustration 2

Filière sociale les décrets doivent sortir !

travailleur socialDepuis l'examen des textes au Conseil supérieur de la fonction Publique Territoriale, le 3 octobre 2012, rien ne bouge. 7 mois après les textes sont seulement en discussion au Conseil d'État.

c'est inacceptable !

La CFDT a saisi le Cabinet du 1er Ministre pour obtenir des informations et faire accélérer la parution des décrets.

Alors que , Monsieur Ayrault lui-même, a annoncé le 21 janvier 2013, dans le plan de lutte contre la pauvreté, la tenue des Assises du Travail Social en 2014 , préparées en région tout au long de l'année 2013 ainsi qu'une campagne d'information nationale fin 2013 pour promouvoir les métiers du social.

Madame Carlotti, Ministre déléguée auprès de la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, a réaffirmé, devant le Conseil Supérieur du Travail Social le 23 Janvier 2013, l'importance du travail social.
La CFDT a accueilli favorablement ces propositions dans le but de faire reconnaître la qualité des interventions des professionnels du travail social et la nécessaire reconnaissance des qualifications et évolutions des carrières.

Bien que les travailleurs sociaux n'aient pas obtenu la revalorisation méritée correspondant à leur responsabilité, ni le passage en catégorie A ; la CFDT est consciente que les avancées dans le NES, proposées par le gouvernement seraient déjà les bienvenues pour les travailleurs sociaux.

Cette filière sociale, féminisée à 8o %, est une nouvelle fois pénalisée par ce retard ; le gouvernement vient pourtant de signer le 8 Mars dernier un accord historique « égalité femme-homme » dans la fonction publique ! ! !

Depuis plusieurs années, les travailleurs sociaux de la territoriale sont les laissés pour compte des gouvernements et du Ministère de la fonction publique.

La CFDT dénonce le très grand retard pris dans la parution des décrets, retard qui ressemble fort à du mépris pour les professionnels du social particulièrement sollicités en cette période et en contradiction avec les discours du gouvernement.

La CFDT demande :

  • La reconnaissance au niveau II des formations obligatoires pour accéder à ces métiers
  • La revalorisation indiciaire correspondante dans le cadre des négociations ouvertes sur la réorganisation des carrières et des rémunérations.

pdftéléchargez le tract...

Accès Adhérents